Nos lieux magiques

Merci à Arthur Schoeller qui nous accueille dans ce lieu mythique et merci à Christophe Delort et à La Compagnie Tête en L’Air de nous produire.

L'ancien cinoche de quartier, Le Berry, s’est métamorphosé en un cabaret parisien et une salle de spectacle/concert devenue incontournable à Paris : LE ZÈBRE DE BELLEVILLE. Un espace accueillant, chaleureux et convivial se prêtant à toutes les envies, toutes les folies et bien entendu tous les arts.

Un lieu qui a une âme !


Merci à Camille, NathalieMarie & Stéphane qui nous ont accueillies chaque mois très chaleureusement dans leur lieu magnifique.

Pour aller visiter le site du Onzième Lieu, cliquez ici.


Merci à Elsa, Héloïse, Lucas & Apolline qui nous accueillent régulièrement dans leur lieu magnifique.

 

Pour aller visiter le site de Belleville by Boson, cliquez ici.


Information importante :

Les places que vous réservez ne sont ni remboursables ni échangeables.

 

Prochaines dictées


Nous animerons une dictée en direct sur Facebook le 10 novembre 2020 à 21 h.

 

Pour participer, il faudra vous inscrire et vous abonner à notre page.

Toutes les infos ici.


Dictées reportées


Date : mardi 17 mars 2020

Lieu : La ruée vers l'orge (6, rue des Fontaines du Temple 75003 Paris)

Horaire : 20 h > 22 h 30

Tarif : 20 € (dictée + une dégustation de 4 bières (11 cl) + 4 tapas)

**Cette soirée sera spéciale ! Nous serons dans un bar à bières artisanales !**

IL N'Y A QUE 20 PLACES ASSISES !

 

L'événement a malheureusement été annulé...


En mars et en avril, nous nous rendrons dans cinq Bistrots de Pays en Haute-Marne !

- À Viéville au bistrot de Pays « Au Pied de la Roche », vendredi 6 mars
- À Andelot au bistrot de Pays « Le Cantarel », vendredi 10 avril >> événement reporté
- À Bricon au bistrot de Pays «  L’Europe », samedi 11 avril >> événement reporté
- À Esnouveaux au bistrot de Pays « La Bonne Franquette » vendredi 20 mars >> événement reporté
- À Villiers-sur-Suize au bistrot de Pays « L’Auberge de la Fontaine » samedi 21 mars >> événement reporté

 

Pour plus d'infos, c'est par ici.

  


Nous serons au salon du livre de Paris le dimanche 22 mars de 17 h à 18 h dans la salle Pégase (60 places) pour une très courte dictée, suivie d'une séance de dédicaces pour ceux qui souhaitent (s')offrir notre recueil !

 

Information importante : Le salon du livre a été annulé cette année... 

 


Nous serons présentes pour un atelier d'orthographe pour enfants et une dictée coquine à Mulhouse le 28 mars 2020 dans le cadre du festival de l'écriture MOTAMOT.

Adresse : Motoco (13, rue de Pfastatt 68200 Mulhouse)

 

 

 

Évènement reporté au 10 avril 2021.


Nous serons présentes à Châteauroux à L'Envolée de Livres le 25 avril 2020.


Information importante : L'événement a été annulé cette année... 


Événements passés


Nous nous sommes "déconfinées" pour animer une dictée en petit comité dans un restaurant de spécialités corses (le Ô Corsele 21 juillet. C'était joyeux !

Quelques photos sur notre page ici

Nous avons animé cinq dictées en direct sur Facebook (la dictée coquine des confiné·e·s) ! 

Pour retrouver les vidéos, c'est ici.

(Bientôt des vidéos courtes sur notre chaîne YouTube).

25 février et 6 mars 2020

Nous avons animé une courte dictée suivie d'une séance de dédicaces le 25 février la magnifique librairie L'Infinie Comédie à Bourg-la-Reine. Notre doyenne avait 94 ans (elle a souhaité nous le confier). Record à battre ! :-)

Superbe accueil au Pied de la Roche à Viéville (Haute-Marne). Merci au Pays de Chaumont et aux Bistrots de Pays pour l'organisation ! 



8 et 14 février 2020

Grâce au festival Book1, nous étions présentes à Strasbourg le 8 février 2020 pour une séance de dédicaces et une dictée dans la salle Blanche de la grande librairie Kléber !

Photo : Yvan Molinaro

Extrait : "Tandis qu’elle s’avance pianissimo parmi les libertins qui s’encanaillent incognito, des mains l’agrippent et l’entraînent dans une alcôve."

 

Photo : Serge François



18 janvier et 30 janvier 2020

Extrait : "Anne-Charlotte, qui était déjà en ébullition, eut le sentiment subit de déborder, telle une casserole en proie à un feu trop vif. Une casserole ? déborder ? Ciel, l’eau des panais ! "

 

Nous étions à la bibliothèque Vaugirard dans le 15e à Paris pour une dictée plus courte ! 



14 septembre et 21 novembre au Zèbre

Nous avons participé au festival de littérature "LES AUTRICES" samedi 14 septembre de 18 h 30 à 19 h 30.

Adresse des Grands Voisins: 74, avenue Denfert-Rochereau, 75014 Paris

Extrait: " Sans faire de chichis, tous s’installent sur les lits moelleux du triclinium. Julia s’est allongée tout près de Lucia. Enivrées par ce vin nouveau de la région gauloise du Beaujolais, les deux camarades se sont regardées et se sont souri toute la soirée."    



Le 11 juillet et 7 septembre 2019

Extrait : "Alors qu’elle s’était agenouillée telle une catholique pratiquante et avait recouvert ses yeux d’une étoffe bleu-noir, Camille, sensuelle et callipyge, se cambra en attendant son client."

Extrait: "Aussitôt arrivé au studio, je me suis adonné à l’onanisme en repensant à son regard concupiscent qui m’a déshabillé à chaque question que j’ai osé poser."



Le 8 juin et 10 juillet 2019

Extrait: "Sa longue chevelure auburn se déploie sur mon visage dès qu’elle presse ses avant-cœurs contre mon torse. Elle a des iris marron-vert et des pommettes piquées çà et là d’éphélides mordorées."

Extrait:Alors qu’elle s’était agenouillée telle une catholique pratiquante et avait recouvert ses yeux d’une étoffe bleu-noir, Camille, sensuelle et callipyge, se cambra en attendant son client."



Les 18 et 19 avril, 15 et 16 mai 2019

Extrait: "Hiromi découvrit sa cliente en tenue d’Ève, lascive, la peau enduite d’or noir. D’un pas sûr, il déposa les paquets et s’approcha d’elle, l’œil friand et concupiscent. Il n’est pas un centimètre carré du corps d’Amandine qui ne fut pas embrassé, léché, sucé !"

Extrait: "Leurs respirations anhélantes se mêlèrent, le baiser devint inéluctable. Sans aucune anacrouse, Jean saisit la croupe de la jeune femme pour la hisser sur la table, face au miroir."



Le 21 février, 21 et 22 mars 2019

Extrait : "Je l’allongeai sur un coffre aux pentures décorées et caressai alors languissamment sa gorge à demi découverte. Sans la quitter des yeux, je me débarrassai de ma cotte et de mes braies. Mon vit, à la dureté adamantine, n’avait jamais été aussi désireux."  

Extrait:"À peine la Russe avait-elle ouvert l’huis de la chambre, qu’elle poussa Jade sur le lit à baldaquin accolé aux murs rouge vermillon entièrement capitonnés de la chambre. À la hâte, Svetlana ôta sa robe cintrée avant de déshabiller Jade qui fut tout émoustillée par tant de hardiesse."



En janvier et février 2019

Extrait : "Je désirais in petto que vous m’écrivissiez quelque écrit vicieux pour attiser la flamme concupiscente que vous avez allumée en moi. Votre plume est encore
 bien sage, aussi me permettrai-je de vous narrer la rêverie polissonne qui m’a gagnée hier."

ÉDITION SPÉCIALE SAINT-VALENTIN

 

Extrait : "Qu’importe si ma robe de soirée semblait détonner, j’ai eu l’heur d’arriver en même temps que Valentin, cet homme aux yeux bleu-vert et aux cheveux blond vénitien qui me plaît (plait) tant. Deux femmes, l’une sylphide, l’autre callipyge, nous ont installés côte à côte."



En novembre et décembre 2018

Nous avons été invitées au salon de la littérature érotique le samedi 24 novembre! Au programme : 3 courtes sessions de dictées (passages érotiques), des lots pour les gagnant.e.s !  

Extrait : "Notre père Noël prend des poses lascives et se dévêt petit à petit jusqu’à ne garder que son string pailleté. Son parfum de vétiver enivrant et volatil se répand et le doute dans l’assemblée se dissout : Brigitte a bien évidemment souhaité réchauffer l’ambiance."



En octobre et novembre 2018

Extrait : "Quelque vingt minutes après s’être glissée, à demi nue, dans des draps de soie crème, Adèle sentit un souffle sur sa nuque et des effleurements sur ses hanches. Quand elle se retourna, ses mains ne rencontrèrent que le vide. Bouleversée, elle ôta le drap, tâta le matelas : personne."

Extrait : " Elle mourait d’envie qu’Enguerrand suçotât le bout de ses seins, il dut le sentir, car son vœu s’exauça. Il souleva sa chemise et son soutien-gorge, puis se jeta sur sa poitrine opulente pour la dévorer... tandis que l’aurore poignait. "



En juillet et septembre 2018

Extrait : "La journée se déroula sous les meilleurs auspices. Certes, les filles eurent du mal à tenir debout sur la planche, mais Nick les exhorta à ne rien lâcher. Lui-même ne lâcha pas Jeanne de son regard céruléen."

Extrait : " D’origine kabyle, il a la peau hâlée, les yeux bleu-vert et un sourire à l’éclat adamantin. Au bout de quelques heures, Nicolas est harassé par la chaleur et le poids du raisin sur son dos. "



En mai et juin 2018

Extrait : "Alors qu’elle était presque arrivée chez elle, Iris se rendit compte qu’elle avait oublié son chèche. De retour dans la faculté, elle entendit des râles provenant de l’hémicycle. C’est tout étonnée qu’elle découvrit Bénédicte et Samuel en plein coït sur l’estrade !"

Extrait"Fanny, émoustillée par les cahots dus aux nids-de-poule criblant la voie communale, sentit monter en elle une irréfrénable envie de se caresser. À peine avait-elle commencé à effleurer son clitoris qu’elle se sentit observée par un passager au regard concupiscent."



En mars et avril 2018

Extrait : Elle s’adossa au tronc de l’arbre séculaire près duquel ils s’étaient donné rendez-vous. James arriva après quelque temps, essoufflé lui aussi... Il retroussa précipitamment la robe de Margaret tout en l’embrassant fougueusement..."

Extrait : Le jeune homme, obnubilé par tant de hardiesse et de sensualité, saisit sa verge turgescente qu’il caressa ardemment. Les deux amants finirent par jouir de concert puis s’allongèrent côte à côte. « Tu es plutôt douée, pour une néophyte », s’amusa Matthias."



En janvier et février 2018

Extrait" Les yeux bleu marine de Maxence, naviguant fervemment du cou de Noémie à ses boucles brunes en passant par sa bouche, commençaient à perturber la jeune femme. Elle se leva précipitamment (pour masquer sa gêne ?) et se dirigea vers les toilettes. Il lui emboîta le pas."

Extrait" Il le hissa à l’intérieur du véhicule et resta à ses côtés durant le trajet jusqu’aux urgences. Leurs regards incandescents se croisèrent à maintes reprises. Giorgio attendit que Dimitri sortît de l’hôpital pour le raccompagner chez lui..."



En novembre et décembre 2017

Extrait : " Elle guetta le passage du marathonien, qui ne tarda pas à s’immiscer derechef dans son champ de vision. Œillades échangées, sourires complices, le manège dura quelques tours, suffisamment pour que les écureuils le remarquassent. "

Extrait"Les flammes de l’âtre se reflètent dans les yeux concupiscents de Grégoire. Il embrasse goulûment Adeline et l’attire sur un tapis moelleux."

 



En juillet et septembre 2017

Extrait"Et si je t’offrais un verre dans ma loge ? » proposa la comédienne à Gladys, qui buvait déjà ses paroles... La loge était exiguë, des costumes et accessoires traînaient çà et là et les murs exhalaient un doux mélange de parfums enivrants. "

Extrait " Le cœur battant, François-Xavier se présenta à l’heure susdite devant une imposante bâtisse. Le gilet sans manches qu’il avait choisi lui seyait-il ? Ses doutes se dissipèrent quand Mme Vanier ouvrit l’huis."



En mai et juin 2017

Extrait : "D’une jolie écriture cursive, son voisin, assurément un sybarite, l’invitait à venir admirer la vue de chez lui en dégustant une coupe de champagne…Mais elle n’était pas ce genre de femme(s), de celles qui acceptent un rendez-vous chez un quasi-inconnu !"

Extrait : "Sous le joug de sa beauté dévastatrice, obnubilé par ses va-et-vient lancinants, il jouit dans un râle viril et sonore. Ils étaient à présent liés."



En avril 2017


En février 2017

Extrait : "Valentin distingua des murs rouge vermillon, entièrement capitonnés. À la hâte, elle ôta sa robe cintrée avant de déshabiller Valentin qui ne put dissimuler son érection."

En mars 2017

Extrait : "Ses gestes sûrs font déjà leur effet. Minerva, tout excitée, se résout à lâcher le contrôle et rompt le silence en émettant quelques soupirs."



En octobre 2016

Extrait : "Elle enfila pour finir un trois-quarts et une paire de bottines qui lui donnaient presque un air de sainte-nitouche."

En novembre 2016

Extrait : "Lassée d’être seule à la Saint-Valentin, Chanel-Lou décida qu’il était temps qu’elle coure le guilledou..."

En décembre 2016

Extrait : "À l’issue de cet annus horribilis, était venu le temps pour les époux Noël de se mettre au travail."